Bretagne : Extension de la réserve naturelle des Sept-îles

Une instance de concertation a été installée en vue de l’extension en mer de la Réserve naturelle nationale des Sept-Iles, l’une des plus importantes du littoral français, a annoncé mardi la préfecture des Côtes d’Armor dans un communiqué.

« Si l‘intérêt du patrimoine naturel terrestre de l’archipel des Sept-Iles n’est plus à démontrer, ses richesses marines (fonds, mammifères…), par leur caractère exceptionnel, constituent également un enjeu de biodiversité majeur« , souligne la préfecture.

Situé au large de Perros-Guirec, l’archipel des Sept-Iles est devenu en 1912 le premier espace protégé français de droit privé sous le statut de réserve ornithologique, grâce à la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

En 1976, le ministère de l’Environnement a classé les 280 ha de l’archipel en réserve naturelle nationale, dont 240 ha sur le domaine public maritime.

« Les quatre décennies de gestion de la réserve naturelle ont permis de préserver le patrimoine naturel exceptionnel de ce territoire mais aussi d’améliorer la connaissance du milieu marin en mettant en évidence un patrimoine naturel sous-marin remarquable« , souligne la préfecture.

L’avant-projet d’extension du périmètre de la réserve naturelle nationale est souhaité à l’horizon 2020 avec des temps d’échange « fin 2018 et tout au long de l’année 2019 » afin « de favoriser son appropriation locale et ainsi voir émerger un véritable projet de territoire », selon les autorités.

Ce projet d’extension est « en adéquation avec les politiques nationales et européennes », souligne la préfecture, qui rappelle que « la pression croissante sur le milieu marin et la conscience de la nécessaire préservation du réservoir de biodiversité qu’il constitue a conduit les autorités nationales et européennes à adopter des mesures fortes pour le protéger« .

Avec plus de 20.000 couples d’oiseaux marins et 27 espèces nicheuses, la Réserve des Sept-Iles est « la plus importante réserve du littoral français », selon le site des Réserves naturelles de France. L’île Rouzic est ainsi « le seul point de nidification en France pour le fou de bassan (20.000 couples en 2012) ainsi que pour la quasi totalité des macareux moine (175 couples en 2012), puffins des Anglais et pingouins torda », d’après la même source.

Source : RENNES, 16 oct 2018 (AFP)
By Mario Modesto Mata – Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10282887

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Vie animale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Bretagne : Extension de la réserve naturelle des Sept-îles

  1. Criwar dit :

    Enfin une bonne nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *