Tout savoir sur la valériane

La valériane et ses vertus médicinales. Ce qui caractérise le mieux la valériane, c’est son odeur ! Désagréable pour l’homme, elle est très attrayante pour les chats. Son surnom d’herbe aux chats vient de là ! La plante a d’ailleurs l’effet inverse chez l’homme et chez le chat, elle rendrait euphorique le félin.

valeriana_officinalis_2883En phytothérapie humaine, la sphère d’action de la valériane est l’équilibre nerveux et la régulation des troubles du sommeil. La valériane est une solution naturelle pour réduire la nervosité souvent à l’origine des difficultés à bien dormir.

C’est dans les racines et rhizomes de la valériane qu’ont été découvertes les molécules à effet sédatif.
Les principaux actifs de la valériane sont l’acide valérique et iso-valérique, les valépotriates (valtrate et isovaltrate), l’huile essentielle riche en dérivés terpéniques et les alcaloïdes. Ce sont les valépotriates et les acides valériques qui lui confèrent ses propriétés sédatives.

Cette plante médicinale réduit le temps d’endormissement et augmente la durée du sommeil. Les racines de valériane recèlent des vertus capables d’améliorer la qualité du sommeil. Son utilisation n’entraine pas d’accoutumance ni certains effets secondaires au réveil comme peuvent le faire les somnifères.
D’autres vertus sont attribuées à la valériane comme celle de diminuer la fréquence des crises d’épilepsie lorsqu’elle accompagne un traitement anti-épileptique.
La valériane est couramment utilisée dans le sevrage tabagique. L’absorption quotidienne de gélules d’extraits secs de racines de valériane a la particularité de donner un mauvais goût à la cigarette.

Vous trouverez chez Grandes Terres Bio la valériane sous forme de plante séchée, d’infusion et de gélules végétales, à associer avec passiflore ou escholtzia.

Source : http://www.sports-sante.com/index.php/la-valeriane-et-ses-vertus-medicinales
Crédit photo : By Randy Nonenmacher (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Alimentation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *