Le romarin, l’astuce anti- ballonements

Les ballonnements sont dus au développement de gaz dans l’estomac ou dans l’intestin. Ils proviennent essentiellement de la fermentation anormale des aliments en cours de digestion.

Et si pour lutter contre ces désagréments,vous tentiez l’option « romarin », cette plante méditerranéenne, déjà largement utilisée par les Grecs dans l’Antiquité ?

800px-Romarin_Rosmarinus_officinalis_2Les Anciens l’avaient déjà bien compris. Le romarin est un stimulant naturel du foie, de la vésicule et de l’estomac. Une puissance conférée par certains de ses composants notamment une huile essentielle et des flavonoïdes. En fait, la plante favorise l’élimination des éléments toxiques du foie. Elle possède aussi des vertus diurétiques, expectorantes et anti-inflammatoires. Elle calme en outre les spasmes liés à la digestion.

Le romarin, mode d’emploi : Une infusion de romarin peut être d’un grand secours pour lutter contre les ballonnements. Concrètement, il faut alors faire bouillir de l’eau. Remplissez une tasse, puis ajoutez une cuillère à café de romarin (séché ou frais). Laissez infuser une dizaine de minutes. Puis dégustez après chaque repas. Un conseil néanmoins : consommée le soir, cette préparation peut retarder l’endormissement. Vous trouverez du romarin en pharmacie, magasin bio ou en herboristerie. Vous pouvez aussi le faire pousser vous-même.

Notez enfin que l’huile essentielle de romarin est déconseillée en usage interne. Elle est même contre-indiquée chez l’enfant et la femme enceinte.

 

Source : 27/08/2015 – Par Destination Santé et Futura Sciences
Crédit photo : By Lionel Allorge (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html), CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or FAL], via Wikimedia Commons
Ce contenu a été publié dans Alimentation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *